PICARDIE > AMIENS - 150 manifestants contre l'extension du parc éolien picard Imprimer
Mercredi, 07 Décembre 2011 00:00

Quelque 150 opposants à l'éolien ont manifesté mercredi matin à Amiens en Picardie, région qui compte le plus d'éoliennes en France, à l'occasion d'une rencontre des industriels du secteur indique une dépêche AFP. Les manifestants voulaient montrer «l'inquiétude et l'exaspération des Picards», qui «ne voient que des nuisances», dans les projets de développement du parc éolien de leur région, qui compte déjà 500 machines, a déclaré Bertrand de Miramon, porte-parole du collectif Picardie Environnement Durable.

La manifestation a eu lieu devant le centre de conférence Mégacités, qui accueille mercredi et jeudi les rencontres Windustry des industriels français de l'éolien.

Le gouvernement compte doubler le nombre d'éoliennes installées en Picardie d'ici à 2020, pour atteindre 1.100 mâts.

Mais pour les opposants au projet, les éoliennes n'ont que très peu d'intérêt environnemental. « L'objectif est de moins diffuser de CO2, or il n'y a pas de gain de CO2 car l'énergie éolienne fonctionne par intermittence en fonction de la puissance du vent. On ne peut réguler ça que par des centrales classiques, qui génèrent du CO2», estime M. de Miramon.

«Parallèlement, cette énergie renouvelable a un coût exorbitant et contribue au déséquilibre de notre balance commerciale, toutes ces machines étant pour l'essentiel achetées à l'étranger», avance-t-il.

Les opposants à l'éolien citent aussi comme inconvénient les nuisances sur les paysages. «Les Anglais qui arrivent en France par l'A26 ne voient que les innombrables machines qui clignotent jour et nuit au large de St-Quentin», selon M. de Miramon.

Autre point noir: le bruit, qui oblige parfois les riverains à aller dormir chez des amis, et peut générer des problèmes de santé comme l'arythmie du coeur. «Dans les contre-enquêtes que nousmenons, les gens nous disent que la vie devient insupportable», souligne M. de Miramon.