A la une

Votre accès privé



Grâce à votre compte :
  • Recevez le bulletin d'information
  • Accédez aux informations réservées aux membres du Collectif
OISE > LE FAY-SAINT-QUENTIN - Ils disent non au plus grand parc éolien de l’Oise PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 25 Mars 2011 00:00

« C’est tout simple. On n’a pas envie de vivre au milieu d’une forêt métallique! » Geneviève Kervella fait partie de Halte-Eole, une association qui s’est créée pour contrer un projet de 25 éoliennes sur les communes du Fay-Saint-Quentin, de Laversines, Bresles et Haudivillers. C’est la Compagnie du Vent, une filiale de GDF Suez, qui porte le projet.

 

Elle est déjà à la tête des 14 éoliennes implantées le long de la N31 à Rémérangles. « On a édité 2500 tracts pour les distribuer dans les boîtes aux lettres de Laversines, Haudivillers, Bresles, et, s’il nous en reste, on ira jusqu’à Saint-Rimault, Rémérangles, et on fera une piqûre de rappel au Fay-Saint-Quentin. Notre but, c’est d’informer au plus vite la population, qui ne l’est pas, et rassembler des adhésions pour monter en puissance », résume Geneviève Kervella, secrétaire de Halte-Eole et habitante du Fay-Saint-Quentin.

C’est dans ce village, le plus petit des 4 concernés, qu’est née la contestation à la fin de l’année dernière. « Si ce parc se fait avec ses 25 éoliennes de plus de 100 m de haut, nous serions complètement encerclés », constate Geneviève. Impact sur le paysage, flashs jour et nuit, nuisances sonores, perturbations de la télé, dévaluation des maisons… les opposants sont prêts à se battre pour ne pas voir s’installer à leur porte le plus grand parc éolien de l’Oise à ce jour. Halte-Eole rassemble déjà une soixantaine de foyers sur les 180 que compte la petite commune.

Leur but est aujourd’hui de mobiliser au-delà des frontières du village. « Les éoliennes sont un miroir aux alouettes, dénonce Geneviève Kervella. Si encore cela rapportait des avantages aux villages. Mais là, rien. Les communes sont de moins en moins rémunérées, l’électricité deviendra plus chère… »

Le conseil municipal du Fay-Saint-Quentin s’est déjà déclaré favorable au projet de la Compagnie du Vent, à une très courte majorité de 6 voix contre 5. La maire elle-même, Nelly Debrye, a voté contre. Bresles, Laversines et Haudivillers ne se sont pas encore prononcés. Halte-Eole appelle les habitants à faire pression sur leurs élus. Les premiers panneaux « Non aux éoliennes » ont fait leur apparition cette semaine sur les maisons.